AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Nouveau] 3. Les Quatre Siths de l'Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arguei et Séphiros
Maitre du Conseil
Maitre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 30
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: [Nouveau] 3. Les Quatre Siths de l'Apocalypse   Ven 19 Sep - 16:16

L’invincible, accompagné de toute la flotte Sith, était en orbite autour d’une immense sphère noire. Séphiros, qui était en train de lire un vieux parchemin, était confortablement installé dans les quartiers du commandant. Il lisait et relisait le morceau de papier et essayait de le comprendre et de l’interpréter à la recherche d’un quelconque indice qui aurait pu l’aider dans sa quête.
C’est à ce moment là que deux hommes entrèrent dans son bureau. Il s’agissait du professeur Myu et du Général de la flotte Sith, le Général Grévious. Les deux hommes s’inclinèrent devant le Seigneur Sith qui ne prit même pas la peine de lever la tête en leur disant de son ton habituel qui glaça le sang des deux hommes :
- J’imagine que si vous venez tous les deux, c’est que vous avez quelque chose d’important à me dire… du moins, je l’espère pour vos vies.
- Mon Seigneur, nous sommes désolés de vous importuner, dit Myu d’une voix tremblante. Mais ça va bientôt faire neuf heures que nous sommes ici, devant cet espèce de trou noir, qui, je le conçois, est un grand mystère au niveau scientifique, mais, … je, … nous ne voyons pas l’intérêt pour vous de rester ici si longtemps.


Séphiros posa le parchemin et s’installa plus confortablement dans son fauteuil. Il reprit alors d’une voix calme :
- Asseyez-vous messieurs.

Les deux hommes s’exécutèrent alors, ne voulant pas contrarier leur maitre. Ils attendirent quelques minutes sans parler. Séphiros aimait faire planer le doute sur ses subordonnés, il aimait ressentir leur peur chaque fois qu’ils se trouvaient en face de lui. Il se décida enfin à rompre le silence :
- Connaissez-vous la légende des Siths de l’Apocalypse professeur ? demanda-t-il toujours aussi calmement.
- Mon Seigneur, avec tout le respect que je vous dois, je suis un scientifique, je n’ai pas de temps à perdre avec ces balivernes.
- Professeur, un simple non aurait été largement suffisant, réplica Séphiros plus froidement que jamais. Et vous Général, connaissez-vous cette histoire ?


Grévious resta silencieux quelques instant avant de répondre simplement :
- Oui, mon Seigneur.

Le Maitre Sith le regarda attentivement attendant que le Général dise tout ce qu’il connaissait sur cette légende :
- C’est une très vieille légende sur les Jedis et les Siths. Selon cette légende, il existait quatre Pégaziens qui furent à l’origine de la création de l’ordre Sith. C’est quatre hommes étaient d’une puissance bien supérieure à celle des autres, c’était une espèce de supers Siths surpuissants si vous préférez. Leur puissance était inimaginable et sans limite. C’est Siths seraient l’incarnation du côté obscure de la Force, le mal à l’état pur.

Une fois l’explication de Grévious terminée, Séphiros lui souri et dit :
- Vos connaissances sur ce mythe me surprennent Général.

Il se leva alors et alla servir trois verres. Il en tendit deux à Myu et à Grévious et garda le dernier pour lui. Il resta debout devant la baie vitrée à observer la sphère noire qui s’étendait sous ses yeux. Il bu une gorgée de son verre et repris le récit du Général.
- Ce que vous ne savez certainement pas, c’est que les Pégaziens n’étaient pas les seuls à contrôler la Force dans l’univers. Il y avait aussi les Galactiques, et si le Mal est né des Pégaziens, le Bien, lui, est né des Galactiques. Et oui, le Bien et le Mal sont nés en même temps, dans deux peuples bien différents. Ces Galactiques étaient … comment vous dire ? … comme des supers Jedis. Faut dire qu’à cette époque, la Force était beaucoup plus intense que maintenant, mais malgré la puissance du peuple Galactique, ils étaient impuissants face à ces quatre Siths, et ils savaient qu’ils ne pouvaient pas les détruire. Mais, d’un geste d’une grandeur unique, le peuple des Galactique décida de se sacrifier corps et âmes pour contrecarrer les plans de ces Siths. Leur sacrifice créa un sort d’une telle puissance que cela enferma pour l’éternité les quatre Pégaziens dans une autre dimension, à défaut d’avoir réussi à les détruire définitivement. Une fois les Galactiques anéantis, le peuple de Pégaze se divisa en deux : d’un côté les Siths, qui œuvrèrent pour le Mal, et de l’autre, les Jedis qui, eux, se consacrèrent au Bien. Peu à peu, la vie est apparue et s’est développée dans l’univers, mais l’antique pouvoir mystérieux des Pégaziens et des Galactiques avait disparu à tout jamais. Enfin, c’est ce que tout le monde croyait.

Séphiros s’arrêta alors et bu une nouvelle gorgée avant de s’installer à nouveau dans son grand fauteuil. Myu le regardait attentivement. Il semblait quelque peu agacé par le discours de son Maitre.
- Mon Seigneur, cela est… heu… c’est une très belle histoire, mais je ne vois pas l’intérêt que peut avoir pour nous cette fable.
- Ce n’est pas une fable, réplica immédiatement Grévious, je crois en cette histoire, je suis persuadé qu’elle est vraie.
- Le Professeur a raison, Général. Tout ceci n’explique pas les raisons de notre présence ici, mais je vais vite élucider ce mystère.


Séphiros souri à nouveau avant de reprendre :
- Et bien c’est très simple, nous sommes devant cette prison. La prison dans laquelle sont enfermés les Siths de l’Apocalypse.

Myu s’étouffa à moitié en avalant de travers le contenu de son verre.
- Pardon ??? Nous sommes devant quoi ??? Mon Seigneur, malgré tout le respect que je vous dois, toute cette histoire n’est que foutaise.

Le Général, quand à lui, paraissait un peu sous le choc en entendant la nouvelle.
- Mais comment savez-vous cela ? demanda-t-il d’une petite voix.

Séphiros regarda Grévious avec satisfaction, il semblait très content que le Général ait posé la question.
- Il y a une chose que cette légende ne dit pas, reprit le Sith. Il y a une chose que les Galactiques ignoraient. En fait, l’un des quatre Siths de l’Apocalypse était composé à moitié du côté clair, et à moitié du côté obscur de la Force, ce qui le rendait différent de ses frères, car il avait une âme contrairement à eux. C’est aussi pour cette raison que c’était le pire des quatre, parce que, lui, il faisait le mal par pur plaisir, tandis que les autres le faisaient simplement parce qu’ils avaient été créés pour ça. Le fait est que le sort des Galactiques a eu un effet très différent sur ce Sith en question. Le Bien qui était en lui a protégé son âme du sort, et le tout le Mal qu’il y avait en lui s’éteignit. Ce changement fut tellement brutal et dure que tout son corps fut détruit, et il mourut. Cependant, 5000 ans plus tard, son âme ressuscita dans le corps d’un nourrisson. Bien sur, il n’avait plus aucun souvenir de sa vie passée, et le Mal qui était en lui était toujours endormi. Ce nourrisson grandit, et il commença très jeune à développer son contact avec la Force de manière très significative. Il intégra une prestigieuse école de Jedi, et par la suite, il devint l’un des plus grand Maitres Jedis que cette galaxie ait pu voir, et il finit même par être considéré comme un héros. Mais, un jour, il mourut dans une bataille. Du moins, une partie de lui disparut. Ce Jedi dû faire appel à toute sa force pour survivre à cette épreuve, et sans le savoir, il réveilla de vieilles Forces Occultes qui dormaient en lui sans qu’il le sache. Le côté Obscur des Pégaziens venait de ressurgir, et tous les souvenirs de sa vie antérieure revinrent du même coup.

Le Seigneur Sith fit une pause dans son discours et bu une gorgée de son verre tout en regardant attentivement les deux hommes qui semblaient très attentif à ses moindres paroles. Séphiros se leva alors et leur tourna le dos, regardant à travers la grande baie vitrée en reprenant :
- Ce Maitre Jedi se nommait Séphiros.

Tout en prononçant son nom, il enleva sa capuche et se tourna vers ses deux subalternes qui furent tétanisé en voyant le regard rouge flamme briller dans les yeux de leur maitre. Grévious laissa tomber son verre qui alla se briser au sol.
- Ces quatre Siths s’appelaient Génésis, Seymour, Kuja et Kadaj… dit le Général qui semblait totalement terrorisé.
- Mon vrai nom n’est pas Ark, mais Génésis… répondit le Seigneur Sith. Je devais cacher ma véritable identité aux CID car s’ils avaient compris qui j’étais vraiment, on ne serait certainement pas ici à ce moment précis.
- Mais Mon Seigneur, comment les CID auraient pu le savoir, demanda Grévious.
- Et bien, mon cher Général, je connais au moins un CID qui a appris toute cette histoire de part ses nombreuses recherches sur son passé et celui de Jedis. Il connait tout de l’histoire et du nom de chaque protagoniste. Cette personne était mon Maitre il y a très longtemps, et il était comme un père pour moi. Son nom est Maitre Gaïa. Il me semble bien que ce soit le plus vieux Jedi qui existe, même si son âge reste un grand mystère, acheva Génésis sur le ton de la rigolade.


Myu et Grévious se regardaient en se demandant si tout ce qu’ils venaient d’entendre était vrai ou pas, mais il savait que leur Maitre n’aimait pas vraiment rigoler sur ses origines maléfiques. Génésis repris alors :
- Il y avait aussi une autre personne qui connaissait cette légende sur les Quatre Siths de l’Apocalypse. C’était même votre prédécesseur Général, et il a failli tout révéler aux CID.
- Vous parlez du Général Commender ? demanda Grévious tout bas.
- En effet, mais j’ai heureusement pu l’arrêter à temps. Je suis même persuadé que ça a plus brouillé les pistes qu’autre chose. Mais peu importe à présent, il est trop tard pour refaire le passer, dans moins d’une heure, une brèche va s’ouvrir dans la formation qui se dresse devant nous, et ça sera l’unique occasion de pouvoir libérer mes frères, acheva Génésis.
- Mais bien sur, réplica le Général en sautant sur sa chaise. L’alignement des galaxies…
- Oui, répondit Génésis en souriant. Cet évènement se produit uniquement tous les 5000 ans, et devinez qui c’est servi de ça pour accéder à une autre dimension …
- Les Galactiques… intervint Grévious qui semblait comprendre la situation. Ils ont créé cette prison grâce à l’alignement des galaxies.


Génésis souri de plus belle :
- Décidément Général, vous comprenez très vite. C’est en effet grâce à cet alignement que les Galactiques ont emprisonné les Siths, et c’est également grâce à ce phénomène que nous allons pouvoir les libérer, car c’est le seul moment de faiblesse de cette prison.

Grévious était vraiment sous le coup de ces nouvelles, et il éprouvait une grande joie, contrairement à Myu qui se contentait de boire son verre sans participer plus à la conversation. D’un geste Brusque qui fit sursauter le professeur, Grévious se leva et se mit à genoux devant le Seigneur Sith en lui disant :
- Je savais qu’un jour nos Quatre Pères reviendraient, et c’est pour moi un véritable honneur de les servir, dit-il tout ému.

Myu regardait Grévious avec un certain mépris et demanda à Génésis :
- Je dois me mettre à genoux comme lui ?
- Je vous rassure professeur, répondit Génésis en éclatant de rire. Seuls les Siths me doivent allégeance, les autres ne méritent que le trépas.


En entendant ces paroles, Myu devint tout pâle et se mit lui aussi à genoux devant son Maitre.
- Mon Seigneur, je… bredouilla le scientifique.
- Je vous rassure encore une fois, dit Génésis en riant de plus belle, j’ai besoin de vous, et je sais me montrer reconnaissant envers ceux qui me servent convenablement.
- Merci Mon Seigneur, répondit Myu avec respect tout en courbant un peu plus la tête.
- Bien, repris Génésis d’une voix plus forte. Il est temps. Professeur, le bouclier est-il en place ?
- Et bien Mon Seigneur, répondit le Professeur avec une certaine fierté dans la voix. Je dois avouer que ces cristaux d’énergie que vous m’avez donné sont d’une grande puissance, je n’ai jamais rien vu de comparable, et je même ce vaisseau et d’une puissance incroyable comparé à nos croiseurs classiques. J’ai pu cependant y apporter de nombreuses améliorations au niveau des armes, mais en ce qui concerne le bouclier…
- Je veux une réponse claire : oui ou non, les boucliers sont-ils en place et opérationnels ? l’interrompit Génésis avec impatience.
- Oui, répondit Myu quelque peu contrarié par cette interruption. Oui, tout comme l’armement, j’ai pu augmenter la puissance des boucliers d’environ 200%, mais malheureusement, seul l’Invincible bénéficie de cette technologie, donc il sera le seul à pouvoir accéder à l’autre dimension.
- Professeur, dit le Sith avec sévérité, que les choses soient claires, si le super bouclier n’est pas totalement opérationnel, nous nous ferons désintégré avant même d’avoir pu traverser la déformation.
- Ne vous inquiétez pas Mon Seigneur, les boucliers sont au maximum de leurs capacités.
- Bien Professeur. Général, l’heure est venue, dites à la flotte que l’Invincible va avancer tout seul et qu’ils doivent nous attendre ici en éliminant tout vaisseau tentant d’approcher de la zone. Messieurs … Rompez.


Les deux hommes sortirent aussitôt du bureau pour suivre les ordres. Pendant ce temps, Génésis s’approcha de la baie vitrée et mit sa main dessus en disant à voix basse :
- Patience mes frères, j’arrive pour vous libérer, et après, nous extermineront tous le Bien dans cet univers pour ne laisser place qu’au désespoir et à la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arguei et Séphiros
Maitre du Conseil
Maitre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 30
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: [Nouveau] 3. Les Quatre Siths de l'Apocalypse   Ven 19 Sep - 16:19

Le flotte Sith se mit peu à peu en place tandis que l’Invincible se positionnait devant la sphère. Génésis venait d’arriver dans la salle de contrôle et s’installa sur son siège de commandement.
- Tout est en place ? demanda-t-il au Général qui se trouvait devant la table de contrôle.
- Tout est en place Maitre, 30 secondes avant l’alignement parfait des galaxies.
- Bien. Professeur, les boucliers sont-ils bien opérationnels ?
- Boucliers parés à 100%, répondit le professeur qui se trouvait devant un moniteur de l’autre côté de la salle de contrôle.


Génésis compta dans sa tête les secondes qui défilaient : 3… 2… 1… 0. Au moment où il pensa 0, toute la salle de contrôle fixa la sphère noire, mais rien ne se passa. Tout ceci commençait grandement à agacer le Maitre Sith quand Myu se mit à hurler :
- VARIATION !!!

La sphère noire devint alors transparente au point qu’on pouvait voir ce qui se trouvait de l’autre côté : une planète noire qui paraissait morte.
- Allons-y, ordonna Génésis au vaisseau.

L’Invincible s’approcha alors de la sphère et commença à y entrer. Pendant ce temps, la salle de contrôle était en alerte. La traversée était d’une rare violence, et le super bouclier avait du mal à supporter la puissance générée par la déformation. Au bout de deux minutes, le vaisseau réussit finalement à passer de l’autre côté.

Dans la salle de contrôle, tout le monde était en effervescence. L’Invincible avait subit de gros d’importants dégâts malgré le super bouclier. Des étincelles éclataient un peu partout dans la salle de commandement et plusieurs techniciens couraient dans tous les sens.
- Général, incendies dans les secteurs 11 à 32, hurla un technicien. Réacteurs subluminiques 4 et 5 endommagés et l’hypernavigation est hors service.

Grévious se dirigea vers le technicien qui avait détecté les incendies.
- Bon, envoyez les équipes anti-incendies, ordonna le général.
- Non, réplica Génésis.


Grévious le regarda sans comprendre :
- Mon Seigneur, si nous n’éteignons pas les incendies, ils vont se répandre dans tout le vaisseau.
- Notre temps de manœuvre est très limité, nous ne pouvons pas nous permettre d’en perdre davantage. Dépressurisez les secteurs touchés.


Tout le monde dans la salle de contrôle resta sous le choc en entendant l’ordre de Génésis.
- Mon Seigneur, j’ai des hommes dans ces secteurs. Si on fait ça, ils vont être envoyés dans l’espace, protesta Grévious.
- C’est un ordre Général, dit Génésis avec colère.


Grévious avait du mal à croire ce qu’il avait entendu, mais il exécuta tout de même l’ordre par peur de contrarier son Maitre. Tout le monde se tût pendant que les secteurs touchés se dépressurisaient. Au bout de quelques minutes, un technicien prit enfin la parole :
- Tous les incendies ont été stoppés. Représsurisation des secteurs Mon Général… Estimation des pertes… 12% des effectifs.

Grévious resta silencieux pendant quelques minutes en repensant à toutes ces personnes qui étaient mort dans la manœuvre. Il finit enfin par parler :
- Envoyez des techniciens pour réparer les dégâts. La réparation de l’hypernavigation doit être notre priorité.
- Mon Seigneur, je ne comprends pas, le super bouclier était opérationnel à 100%, il aurait dût fonctionner, je ne comprends vraiment pas, dit Myu.
- Nous avons bien traversé professeur ? dit Génésis calmement. Cela signifie donc que le bouclier a bien fonctionné, j’ai seulement sous estimé la puissance de cette sphère. Les téléporteurs sont-ils en état de marche ?
- Oui Mon Seigneur, répondit Myu.


Génésis se leva alors et se dirigea vers la sortie en ordonnant :
- Qu’un commando soit téléporté avec moi sur cette planète. Vous ne devriez pas tarder à localiser un temple avec les scanner de l’Invincible. Général, il faut que tout soit opérationnel à mon retour. Professeur, come nous l’avons remarqué, le super bouclier n’est pas assez puissant, je compte sur vous pour arranger ça.

Grévious acquiesça tandis que Myu protesta :
- Mon Seigneur, j’ai utilisé les capacités des cristaux au maximum, et il en est de même pour les capacités de l’Invincible. Je ne peux rien faire d’autre…
- Ne vous inquiétez pas pour ça professeur, il n’y a pas que mes frère dans ce temple, dit Génésis en souriant.


A peine eut-il finit de parler qu’il fut téléporter dans une salle qui ressemblait à un tombeau. Juste devant lui, trois statues se dressait, et l’emplacement où devait se trouvait une quatrième était vide. Génésis avança devant l’emplacement vide et dit d’un air songeur :
- Alors c’est là que j’aurais dû être ?

Il se mit alors devant les autres statues en disant :
- Ne vous inquiétez pas mes frères. Je suis là pour vous, le jour de votre libération est arrivé.

Il entendit alors du bruit derrière lui. Trois hommes étaient arrivés en se téléportant. Il s’agissait du commando que l’Invincible avait envoyé sur les ordres du Seigneur Sith.
- Allez vous placer devant chaque statue, ordonna Génésis sans autre préambule.

Les trois soldats s’empressèrent alors d’obéir, même si ils n’étaient pas très rassurés dans cet endroit qui sentait la mort. Génésis se mit alors au centre de la salle et s’ouvrit le poignet à l’aide d’un couteau qu’il venait de sortir de sa poche. Il récita alors l’incantation qu’il avait apprise quelques temps auparavant :
- Une place pour une autre, tel est mon vœu, que ceux de mon sang soient libres, et que ceux qui ne le sont pas prennent leur place.

Le vent commença alors soudain à se lever au grand étonnement des soldats qui ne comprenaient pas d’où pouvait venir ce vent alors qu’ils se trouvaient dans une pièce fermée. Un éclair apparut tout aussi soudainement au dessus de leur tête. Pendant ce temps, Génésis ne cessait pas de prononcer les mêmes paroles, même si il avait de plus en plus de difficulté à le faire. Il commença à saigner du nez, puis des oreilles, et enfin des yeux. Peu à peu, les statue s’illuminèrent chacune d’une couleur différente. Un rayon de lumière sortit alors de chaque statue et toucha les soldats qui leur faisaient face de plein fouet. Les soldats se mirent tout à coup à hurler de douleur. Génésis, imperturbable mais à bout de force, tomba à genoux tout en continuant de prononcer l’incantation. A ce moment là, un puissant flash vint illuminer la salle et aveugla toutes les personnes présentes. Le vent et la foudre se dissipèrent et le calme revint aussi soudainement qu’il avait disparu.
Les statues avaient laissé place à trois hommes vêtus des mêmes combinaisons noires et avec les même cheveux gris que Génésis. Celui le plus à droite était le plus musclé des trois. Il avait les cheveux courts et coiffés en piques, et un regard plein de malice. Celui du centre était le plus maigre et avait les cheveux légèrement plus long que ceux de Génésis. Le dernier, enfin, avait la même carrure que Génésis, mais les cheveux beaucoup plus courts.
Génésis se leva avec beaucoup de difficultés, et malgré la douleur, il réussit à dire au plus costaud :
- Tu m’as manqué Seymour.
- Génésis, tu es venu ?demanda Seymour surpris.


A ce moment là, Génésis s’effondra dans les bras de son frère, à bout de force.
- Kuja, vient m’aider ! hurla Seymour au plus maigre. Kadaj, toi aussi !

Les trois Siths mirent leurs mains sur Génésis. Celles-ci se mirent alors à briller d’une lueur rouge, et quelques secondes après, Génésis se réveilla en pleine forme, comme si rien ne s’était passé.
- Et bien, grand frère, tu as mis le temps pour venir nous libérer, dit Kadaj avec rancune.
- Je suis désolé, répondit Génésis sur le ton de l’excuse. Mais, j’ai eu … on va die que je n’étais pas tout à fait moi-même au début. Vous allez bientôt comprendre, il faut du temps pour que nos esprits se reconnectent.


Génésis regarda alors ce qui restait du commando. Les soldats n’avaient pas bougé, ils étaient figés avec une expression de terreur dans les yeux.
- Ne vous inquiétez pas, dit Génésis aux statues, personne d’autre ne va mourir… pour le moment en tout cas.

Génésis prit alors la radio et s’adresse à l’Invincible :
- Invincible, téléportez nous sur le vaisseau, et téléportez aussi le contenu de ce temple, il y’aura un cristal de couleur violé donner le a Myu il sera quoi en faire, ordonna-t-il.

Une lueur blanche emporta alors les quatre hommes laissant le temple vide, mis à part les trois statues des soldats morts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Nouveau] 3. Les Quatre Siths de l'Apocalypse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelles règles d'apocalypse
» IA Apocalypse
» Nouveau Boss, nouveau Dofus !
» Nouveau LA hommes-lézards:Quelles nouveautés voudriez-vous?
» Apocalypse mon amour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du CID :: ~~ Zanarkand ~~ :: L'histoire du CID :: Le CID :: Saison 2-
Sauter vers: