AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 3. Les premiers tests

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Arguei
Maitre du Conseil
Maitre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22574
Age : 30
Date d'inscription : 10/06/2006

Feuille de personnage

Nom: Vincent Valentine

Jauge de vie:
45/60  (45/60)

Jauge de force:
2/10  (2/10)

MessageSujet: 3. Les premiers tests   Lun 9 Juin - 23:01

Arguei passa une nuit très agitée à cause du stresse : à chaque fois qu’il fermait l’œil, il se réveillait en sursaut pensant être en retard. Il se décida à se lever vers les 6h15 et se rendit à la cantine, où, comme toujours, il était le premier. Il prit son petit déjeuné et attendit les filles qui ne tardèrent pas à le rejoindre. Yuna avait l’air très fatiguée, et de toute évidence, elle n’avait pas beaucoup dormi non plus. Tifa quand à elle, paraissait en pleine forme. Elle était toute contente et sautillait de partout au grand désespoir de Yuna.
- Comment peux-tu être aussi gaie alors qu’on va passer les tests dans moins d’une heure ? demanda Yuna consternée à son amie.
- C’est rien cet exam’, ya rien de plus simple. Faut pas stresser pour ça.
Une fois que les filles eurent prit leur petit déjeuné, bien que très limité pour Yuna, les trois amis se dirigèrent vers la grande salle où ils avaient été accueillis pour leur premier jour. Elle était déjà presque remplie, beaucoup d’élèves n’avaient même pas prit la peine de petit déjeuner. Ils trouvèrent trois places au premier rang et attendirent qu’on leur donne les instructions pour la journée. En regardant sur sa droite, Arguei se rendit compte que Séphiros était à deux places de lui. Il avait l’air plutôt en forme et ne paraissait pas stressé plus que ça pour les examens d’entrée. Les professeurs arrivèrent enfin sur l’estrade et attendirent en ligne que le silence se fasse tout seul. Une fois le calme revenu, Gaïa s’approcha du bord et commença à parler :
- Content de vous revoir en pleine forme, dit-il en jaugeant toute la salle du regard. Bon, vous êtes tous là pour savoir comment vont se dérouler les examens, alors je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps. Les épreuves se dérouleront en quatre temps, sur quatre matières qui sont vos matières principales cette année et en quatre jours afin que nous puissions bien voir tout le monde. Vous ne passerez que sur trois jours consécutifs, vous aurez donc une journée de libre en attendant que les autres passent leurs examens. Vous travaillerez par deux, vous mesurant l’un l’autre pour voir les facilités et difficultés de chacun face au stresse d’affronter un camarade dans une compétition dont l’enjeu sera l’entrée définitive à l’Académie.
En entendant cela, plusieurs enfants poussèrent des soupirs d’indignation. Ils n’avaient pas envi de se retrouver face à leurs amis sachant que l’un d’eux allait être expulsé de l’Académie.
- C’n’est pas normal, cria quelqu’un à droite de Tifa. Ca veut dire que la moitié d’entre nous va devoir quitter l’Académie ? Vous êtes tordu ici, je préfère partir directement.
Kyoshiro fit un pas en avant, et dit d’une voix forte mais calme :
- Ce n’est pas un problème, si vous voulez partir, la porte est grande ouverte. Ca laissera une place de plus pour l’un de vos camarades plus motivé que vous. Si vous comptez rester parmis nous au moins le temps des examens, je vous prierais de parler un peu plus calmement dans l’avenir. Un Jedi doit savoir contrôler ses émotions.
Le professeur retourna à sa place sans attendre de réponse de l’élève qui se rassit et ne prononça plus un seul mot. En le regardant, Arguei jura avoir vu Kyoshiro sourire en tournant les talons. Gaïa reprit alors son discours :
- Si vous regardez le petit ordinateur que nous vous avons remis à votre entrée dans l’Académie, vous y verrez un animal de gravé au dos. Tous les PDA vont par paire. Chaque personne ayant le même animal de gravé s’affronteront lors des tests. Pour faciliter les choses nous venons de transférer sur vos ordinateurs les noms des personnes avec qui vous allez être ainsi que l’heure et le lieu de chacun des tests.Vous devrez montrer votre PDA avant chaque test pour vérifier votre identité et celle de votre adversaire.
Il s’arrêta un moment et réfléchis :
- Voilà, je pense que tout est dit. Vous pouvez désormais vaquer à vos occupations les tests ne commençant qu’après le déjeuné. Bonne fin de matinée.
Il sortit alors par la porte de derrière suivi par les autres professeurs. Arguei retourna son PDA pour y voir ce qui y était gravé. Il n’y avait jamais prêté attention auparavant. Un oiseau y était représenté. Il se rappela alors l’un des livres qu’il avait lu la veille. Il y avait vu un oiseau qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à celui-ci. C’était un phénix. Il ne savait pas pourquoi, mais cette gravure lui plaisait énormément. Il alluma alors l’ordinateur pour voir qui serait son adversaire. Une petite enveloppe clignotante lui indiqua qu’il avait un nouveau message. Sur ce message, un simple nom été inscrit : « Séphiros ». Il perdit alors tout espoir de rentrer à l’Académie. Yuna avait remarqué son changement de comportement.
- Que se passe-t-il ? demanda-t-elle inquiète.
- Je tombe avec le taré de service. Je n’ai aucune chance de pouvoir le battre.
- Tu parles de Séphiros ? demanda Tifa qui écoutait.
- Oui, c’est contre lui que je vais devoir me battre. Je ne peux pas le battre. Vous avez vu ce qu’il a fait contre les Siths qui nous ont attaqués sur le vaisseau ?
- Tu as évolué en l’espace de trois jours Arguei, le réconforta Tifa. Tu as appris plein de choses et je suis sur que tu vas pouvoir lui faire face sans problèmes.
- Oui, approuva Yuna. Bon, et si nous sortions prendre l’aire un peu avant de commencer les tests ?
- D’accord, dit simplement arguei.
Tous trois se levèrent et sortirent de l’Académie pour trouver un coin tranquille où se poser en attendant le déjeuner. En sortant, Arguei fit bien attention à ne pas croiser le regard de Séphiros qui eut un large sourire en regardant qui il allait affronter. Les trois amis trouvèrent un endroit tranquille au bord du lac sous un grand orme où ils s’assirent et discutèrent de tout ce qui leur passait par la tête en attendant l’heure du déjeuner. Tout se passa bien jusqu’à ce qu’Arguei demande :
- Mais au fait, qui allez-vous affronter toutes les deux ?
Les filles se turent et se regardèrent. Yuna prit alors la parole :
- Nous allons nous affronter toutes les deux, dit-elle d’une petite voix.
- Mais c’est pas normal, en plus, il savent très bien que vous êtes amies, s’énerva Arguei.
- Laisse tomber Arguei, répliqua Tifa. Ils nous ont mis ensemble justement parce que nous sommes amies. Ca fait parti de leur test, et on c’est préparé à ça. On se battra à fond pendant les examens.
- Bon, et si on allait manger ? demanda Yuna sans grande conviction en se levant.
Les deux autres la suivirent et tous trois prirent la direction de la cantine où ils ne mangèrent pas beaucoup ayant l’estomac noué par le stresse. Même Tifa qui paraissait confiante jusqu’à présent ne mangea presque rien. Après le repas, chacun se sépara pour se rendre à son test. Arguei commençait directement par le test d’Art de combat tandis que les filles devaient attendre trois heures durant lesquelles elles essayèrent de décompresser avant de s’affronter.
Arguei arriva devant la salle où devait se dérouler le premier test. Séphiros était déjà là à attendre que le professeur leur dise de rentrer. En voyant arriver Arguei et sa petite mine, il eut un sourire et dit :
- T’inquiète pas petit, j’essayerais de pas être trop dure avec toi, bien que des fois, j’ai du mal à contrôler ma force. Mais bon, normalement, il doit y avoir une équipe médicale au cas où ça tournerait mal.
Séphiros allait rajouter quelque chose quand la porte de la salle s’ouvrit faisant apparaître Kyoshiro, le professeur des Arts de combat.
- C’est vous les premiers je suppose, dit-il avec un sourire chaleureux. Et bien entrez, et donnez-moi vos PAD que je vérifie que tout est bien en ordre.
Il s’écarta pour les laisser entrer en prit les PAD qu’ils lui tendaient. Il les retourna pour voir ce qui était gravé au dos et les posa sur le bureau qui se trouvait au fond de la salle. En regardant autour de lui, Arguei fut étonné. Il s’attendait à voir une salle de cours normale, avec chaises, bureaux et tout ce qu’on trouve en général dans une salle de classe, mais il ne vit rien de tout cela à part le bureau professoral devant un grand tableau. Sur les murs étaient accrochés d’innombrables armes toutes différentes les unes des autres : fouets, épées, couteaux, dagues, katanas, massues, lances, …, et il y avait même toute sorte de blaster allant du plus gros des fusils au plus petit des pistolets.
- Bon, repris Kyoshiro en se tournant vers les deux élèves. Le but du test est simple, il va falloir que vous affrontiez en combat singulier et que vous donniez le meilleur de vous-même. Mais bon, n’oubliez pas que vous n’êtes qu’en première année, et que vous ne connaissez pas grands choses encore. Nous en tiendrons donc compte dans le résultat final.
- On commence ou pas ? s’impatienta Séphiros.
- Bien sur, répondit le professeur un peu étonné du comportement de Séphiros. Choisissez vos armes avec grand soin. Vous pouvez prendre celles que vous voulez à part les gros calibres dans la vitrine à votre droite, expliqua-t-il en montrant une grande armoire en fer entourée de chaque côté par deux armures.
Séphiros se dirigea directement vers un grand katana qui faisait presque sa taille et commença à faire des mouvements avec pour s’échauffer un peu. Kyoshiro l’observait avec attention, puis, il se tourna vers Arguei se rendant compte qu’il n’avait pas bougé d’un pouce.
- Et bien ? Qu’attends-tu pour choisir une arme ?
- Je ne sais pas quoi prendre, expliqua Arguei d’une petite voix intimidée.
- Ne t’inquiète pas, laisse toi guider et prend l’arme qui te convient le mieux.
Séphiros qui regardait la scène avec attention eu un petit sourire moqueur que personne ne remarqua. Arguei s’approcha du mur et regarda les armes accrochées devant lui. Il réfléchi un moment, puis fini par prendre une espèce de barre de fer pas plus grande qu’une dague. Il remarqua un petit bouton et appuya dessus. Il sursauta alors en voyant la barre s’agrandir de part et d’autre pour former un bâton en fer aussi grand que lui. Il le fit tourner un peu dans ses mains et décida de le prendre. C’était le genre d’arme qu’il aimait.

Il alla ensuite se placer face à Séphiros devant le professeur qui lui fit un petit sourire d’encouragement en le voyant s’approcher.
- Petite indication avant que vous ne commenciez, dit Kyoshiro. Pendant ces trois jours de test, vous ne pourrez pas vous soigner que ce soit à l’infirmerie ou par vos propres moyens. Si vous allez à l’infirmerie ou que vous vous soignez par vos propres moyens, vous serez renvoyés sans retour possible, ceci dans le but de voir votre résistance physique. Bon, et bien, vous pouvez commencer.
Kyoshiro s’écarta alors et observa ce qui allait se passer.


Dernière édition par Maitre Arguei le Sam 14 Juin - 11:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-du-cid.com
Maitre Arguei
Maitre du Conseil
Maitre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22574
Age : 30
Date d'inscription : 10/06/2006

Feuille de personnage

Nom: Vincent Valentine

Jauge de vie:
45/60  (45/60)

Jauge de force:
2/10  (2/10)

MessageSujet: Re: 3. Les premiers tests   Lun 9 Juin - 23:02

- Tu peux abandonner maintenant si tu veux, ça ira plus vite, et ce sera moins douloureux pour toi, dit Séphiros pour provoquer.
- Je n’abandonne jamais, maintenant bat toi au lieu de parler, répliqua Arguei.
Séphiros s’élança alors à l’assaut et attaqua Arguei qui n’esquiva que de justesse l’attaque. Séphiros repartit sans perdre une seconde et essaya de frapper Arguei au bras avec son katana, mais ce coup ci, il le vit arriver et arrêta le sabre avec son bâton. Il le repoussa de toutes ses forces obligeant Séphiros à reculer. Il fit alors tourner son bâton au dessus de lui et l’abattit d’un coup sur la tête de Séphiros pour essayer de l’assommer. Mais il ne fut pas assez rapide et son adversaire fit un bon de côté pour esquiver. Séphiros en profita alors pour frapper Arguei avec son katana lui entaillant le bras ce qui lui fit lâcher son bâton.
- Et bien, tu abandonnes déjà ? dit Séphiros tout souriant.
- Bien sur que non, répondit Arguei.
Arguei récupéra son bâton et repartit à l’attaque. Séphiros s’amusait à parer toutes ses actions au grand désespoir d’Arguei. Il se décida enfin à attaquer et tout en écartant le bâton d’Arguei avec son arme, il lui donna un violent coup de pied qui le propulsa droit dans une armure qui s’effondra sur lui. Séphiros se mit à rire en le voyant essayer désespérément de se dépêtrer de là. Mais Arguei profita de l’inattention de son adversaire pour ramasser son bâton en faisant une roulade et le frappa violemment en plein ventre ce qui le mit à genoux. Le jeune garçon n’en revint pas de ce qu’il venait de faire et resta sur place, tout étonné. Séphiros se releva brusquement et projeta Arguei au sol en se plaçant au dessus de lui. Il leva son katana au dessus de la tête et frappa Arguei de toutes ses forces. Kyoshiro s’interposa alors dégainant son sabre laser et tranchant net le katana de Séphiros.
- Je pense que nous pouvons nous arrêter là, dit-il d’un ton calme en regardant Séphiros droit dans les yeux.
- Bien sur, dit Séphiros, je voulais juste lui faire peur.
Séphiros s’écarta pour laisser Arguei se relever. Celui-ci s’assit pour reprendre son souffle, tout en tenant son bras qui saignait abondamment. Séphiros prit son PDA sur le bureau de Kyoshiro et sortit de la salle sans ajouter autre chose. Le professeur aida alors Arguei à se relever en lui disant :
- Il n’y est pas allé de main morte ce petit. Il a du subir un super entraînement pour avoir ce niveau. Allez, te décourage pas, tu as fait une bonne prestation pour ce test. Ce qui compte, ce n’est pas de gagner ou de perdre, c’est la façon dont on y arrive. Ta blessure n’est pas trop grave, mais tu devrais juste y mettre un bandage pour éviter que le sang ne coule trop.
- Mais je croyais qu’on n’avait pas le droit de se soigner ? demanda Arguei.
- On ne peut te laisser te vider de ton sang quand même, dit Kyoshiro en rigolant. Mais tu ne dois pas mettre autre chose qu’un bandage, sinon, là tu seras renvoyé. Allez, et bonne chance pour la suite, tu es sur la bonne voix en tout cas.
Avant de sortir, Arguei voulu rendre son arme au professeur, mais celui-ci l’interrompit :
- Garde-le, et essaye de t’entraîner un peu avec ça. Pense que c’est une arme de défense, pas d’attaque. Tu dois utiliser la force de ton adversaire pour tirer le meilleur parti de cette arme.
Arguei sortit de la salle d’examen après avoir remercié le professeur Kyoshiro et se dirigea vers l’infirmerie pour se faire mettre un bandage. Une fois soigné le minimum qu’on lui permettait, il alla chercher ses deux amies à l’extérieur de l’Académie. Il n’eu pas de mal à les trouver. Elles étaient retournées là où ils avaient passé une partie de la matinée et étaient en train de discuter au sujet de leurs impressions sur cette nouvelle vie qui les attendaient en tant que Jedi si elles réussissaient leurs examens. En le voyant arriver, les filles se levèrent et attendirent qu’il parle le premier. Quand Yuna vit sa blessure, elle poussa un cri de surprise.
- Comment tu t’es blessé, demanda-t-elle d’une petite voix. Ne me dit pas que c’est Séphiros qui t’a blessé. Il n’y avait donc pas de prof pour veiller à ce que ça se passe bien ?
- Si bien sur, le professeur Kyoshiro nous surveillait, expliqua Arguei. Si il n’avait pas été là d’ailleurs, j’aurais pu avoir bien pire que cette petite blessure au bras.
- Mais il faut que tu ailles te faire soigner à l’infirmerie, répliqua Yuna, ton bandage est en sang, tu ne peux pas rester comme ça.
- Il est obligé, intervint Tifa. Lors des examens, nous n’avons pas le droit de recevoir de soins sous peine de renvoie.
- C’est du gros n’importe quoi, s’énerva Yuna.
Arguei qui ne voulait pas parler plus de son premier teste essaya de dévier le sujet.
- Vous avez fait quoi pendant que je passais le test ?
- Nous avons discuté de tout et de rien, répondit Tifa en sautant sur l’occasion pour ne plus parler des examens devant Yuna qui stressait de plus en plus. On s’est un peu reposé au soleil, j’avoue que ça a été très agréable, n’est ce pas Yuna ?
- Oui oui, bien sur, dit Yuna avec une pointe d’agacement tout en regardant toujours le bras blessé d’Arguei.

Ils restèrent assis encore une heure à essayer de changer les idées de Yuna. Mais le moment arriva plus vite qu’ils ne l’auraient voulu et elles durent bientôt laisser Arguei seul sous le grand orme pour se rendre à leur premier examen. Il ne leur fallut pas longtemps pour arriver devant la salle de test. Kyoshiro les attendait déjà à l’entrée et les accueilli avec un large sourire.
- Bonjour mesdemoiselles. Vous arrivez pile à l’heure pour votre premier test. Je ne me fais pas de soucis, je sais que vous allez bien vous en sortir. Allez, je vous en pris, entrez, dit-il en les laissant passer.
Les deux jeunes filles entrèrent et donnèrent leur PDA au professeur qui les prit avec un large sourire. Il les retourna et les regarda, puis il dit :
- Et bien, vous avez toutes les deux un magnifique loup de gravé au dos de vos PDA, tout est donc en ordre. Gaïa ne m’avait pas dit qu’il avait décidé de vous mettre ensemble pour les examens. Il a de ces idées des fois. Mais bon, il doit avoir ses raisons pour faire ça.
Toutes deux prirent alors leurs armes accrochées au mur. Yuna choisi de prendre deux kunaï, tandis que Tifa décida juste de pendre des gants de combat. Le teste commença alors directement. Elles voulaient que cet examen finisse le plus vite possible. Tifa se jeta littéralement sur Yuna et essaya de lui décocher une droite en plein dans le ventre, mais sa jeune amie l’esquiva sans trop de difficultés en faisant un pas de côté. Elle riposta immédiatement en essayant de lui donner un coup avec le kunaï qu’elle tenait dans la main droite. Tifa fit un impressionnant bond et passa au dessus de son adversaire lui frappant le dos au passage. Yuna tomba à genoux sous le choc, mais elle ne perdit pas de temps et se releva pour frapper à nouveau, mais Tifa était déjà prête et fit voler les armes de son amie d’un coup de pied. Les deux kunaï allèrent se planter dans le bureau du professeur qui ne fit même pas un mouvement, trop absorbé par le combat. Yuna décida alors de se jeter et lui attrapa les cheveux, tirant aussi fort qu’elle le pouvait. Tifa poussa un cri de douleur et réussi à mordre violemment l’oreille de son adversaire qui relâcha immédiatement son étreinte et se releva en tenant son oreille endolorie. Les deux filles repartirent alors à l’assaut se sautant dessus, se tirant les cheveux, se mordant, se griffant, le tout dans le chaos le plus total devant les yeux ébahis de Kyoshiro qui n’en revenait pas.
- Mesdemoiselles, je pense que nous pouvons arrêter là, dit-il d’une petite voix.
Mais les filles n’entendirent pas, et continuaient de se battre comme des démons. Kyoshiro fit alors un mouvement avec ses mains comme si il voulait repousser quelque chose qui se trouvait devant lui, et Yuna et Tifa finirent projetées à quelques mètres l’une de l’autre. Elles se relevèrent péniblement et se regardèrent droit dans les yeux, prêtes à repartir à l’attaque.
- Votre premier teste est fini, vous ne vous en êtes pas trop mal tirés, bien que vous ayez finit d’une manière quelque peu originale, dit le professeur d’un ton amusé. Vous pouvez repartir à vos occupations en attendant votre prochain examen.
Les filles sortirent enfin de la salle d’examen, silencieusement, et un peu honteuses d’avoir fini si lamentablement. Elles se regardèrent et se mirent à rire en repensant à leur combat. Tifa avait un œil au beurre noir, et Yuna saignait de la lèvre et de l’oreille droite. Elles avaient toutes les deux les cheveux en pétard. Elles prirent alors le chemin du réfectoire en parlant et en riant pour évacuer le stresse qu’elles avaient accumulé avant de rentrer dans la salle d’examen, et finirent par retrouver Arguei qui les attendait sur la terrasse, et se joignirent à lui pour boire un jus de fruit bien frais. Après quelques minutes à parler de tout et de rien, elles se décidèrent enfin à raconter comment s’était passé leur teste et tous trois rirent pendant plus d’un quart d’heure attirant les regards interrogateurs des élèves qui les entouraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-du-cid.com
Maitre Arguei
Maitre du Conseil
Maitre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22574
Age : 30
Date d'inscription : 10/06/2006

Feuille de personnage

Nom: Vincent Valentine

Jauge de vie:
45/60  (45/60)

Jauge de force:
2/10  (2/10)

MessageSujet: Re: 3. Les premiers tests   Lun 9 Juin - 23:02

Après avoir pris un bon repas, ils décidèrent de sortir de l’Académie et d’aller se promener pour profiter un peu de l’air frais de la soirée. Ils s’allongèrent sur la pelouse et cessèrent de parler, écoutant le calme de la nuit tout en observant le ciel étoilé. Tout à coup, Arguei se redressa en s’appuyant sur ses bras. Il se sentait observé. Le silence devenait de plus en plus pesant, et n’avait plus rien de naturel, il paraissait même angoissant. Les filles, qui l’avaient aussi remarqué, observèrent la forêt qui se trouvait à quelques mètres devant eux en essayant de voir ou d’apercevoir quelque chose d’anormal qui aurait pu provoquer ce changement.
- Il y a quelqu’un ? demanda Tifa d’une voix qu’elle aurait voulu menaçante, mais qui laissait paraître une pointe d’angoisse.
A ce moment là, deux ombres humaines sautèrent des fourrés et partirent en courant s’enfonçant dans la forêt. Les trois enfants restèrent assis à écouter les bruits de pas s’éloigner précipitamment.
- Nous ferions mieux de rentrer, dit Arguei d’une voix peu rassurée.
Sans attendre, tous trois se levèrent et rentrèrent dans l’Académie. Ils se dirent bonne nuit sans parler de ce qu’ils avaient vu, et chacun alla se coucher. Cette fois ci, ce fut Arguei qui rentra le dernier dans sa chambre. Séphiros était déjà en train de dormir profondément. Arguei se fit le plus discret possible et alla lui aussi se mettre au lit.
Le lendemain matin, il se leva en pleine forme, malgré les quelques douleurs dues au combat de la veille et à son bras qui avait prit une étrange couleur bleu là où il avait été blessé. Ce matin là, il devait passer son examen d’invocation. Il ne savait pas trop comment il allait faire, ni même si il allait y arriver, mais sa première journée de teste lui avait montré qu’il n’était pas tant en retard que ça par rapport aux autres nouveaux étudiants. En effet, la veille, il s’était amusé à écouter les impressions des autres sur leur teste et avait remarqué que pour la plupart, ses camarades n’étaient pas très content de leurs prestations.
Lorsqu’il descendit prendre son petit déjeuné, il ne rencontra pas les filles, ce qui l’étonna un peu vu l’heure tardive qu’il était. Après quelques minutes à se demander où elles pouvaient bien être, il finit par se rappeler qu’elles étaient déjà à leur second teste. Après avoir prit un petit déjeuné bien copieux comme à son habitude, il alla s’asseoir sur un banc en face de la fontaine du hall d’entré pour se remémoré tout ce qu’il avait appris sur la manière de réaliser une invocation.
Pendant ce temps, les filles étaient bel et bien en train de passer leur second examen. Elles étaient arrivées tôt ce matin là pour être sur de trouver la salle dans les nombreux couloirs de l’Académie, ce qui les obligea à attendre une vingtaine de minutes avant que le professeur n’arrive enfin.
C’était une petite femme qui, au premier abord paraissait gentille, mais qui dégageait une telle aura, une telle force, que les filles se rendirent vite compte qu’il ne valait mieux pas l’énerver. Elle les accueillit avec un grand sourire et leur dit :
- Bonjour mesdemoiselles. Entrez, je vous en pris. On va commencer tout de suite, je suis déjà un peu en retard. Je me présente, je m’appel Trilcé Sofia.
Elle les fit entrer et regarda leurs PDA, tout en griffonnant quelque chose sur sa feuille de papier qu’elle avait à la main. La pièce dans laquelle elles se trouvaient était une très grande salle faiblement éclairée par quelques torches accrochées aux murs. Trilcé mit les filles l’une en face de l’autre à une distance de quelques mètres avant de leur dire :
- Bien, avant de voir ce dont vous êtes capable, il faut que je vous prévienne que l’art de l’invocation est quelque chose d’extrêmement complexe. Ce n’est pas grave si vous n’y arrivez pas pour cet examen, ce serait même normal. Mais vous allez quand même essayer vu que le directeur tient beaucoup à ce que je vous juge là dessus. Vous allez commencer par vous concentrer afin de rechercher la force que vous avez en vous. Tout le monde possède cette force, mais peu savent l’utiliser ou tout simplement ignorent son existance. Concentrez-vous et tentez de donner forme à cette force.
Maitre Trilcé se tu alors pour laisser les filles se concentrer. Tout le monde pu alors sentir un courant d’air traverser la salle bien que les fenêtres soient fermées. Yuna ouvrit les yeux quelle avait fermé pour mieux se concentrer et se rendit compte qu’il y avait une forme floue devant elle. Peu à peu, la forme prit un peu plus de consistance jusqu’à ce qu’une vieille femme apparaissent clairement devant Yuna. Elle était blanche de la tête aux pieds et tenait à peine debout en s’appuyant lourdement sur une canne de glace. Yuna se rappela alors ce qu’elle avait lu dans un livre deux jours auparavant.
- Shiva, murmura-t-elle.
La vieille femme se retourna. Elle ne ressemblait pas vraiment à la Shiva qu’elle avait pu voir en image, ni même à celle qui était apparue sur le toit du vaisseau quand elle allait se faire attaquer par un Sith, mais Yuna était quasiment sûre que c’était bien Shiva. De l’autre côté, Tifa avait elle aussi réussir à produire quelque chose. Une forme se dessinait peu à peu devant elle. C’était Ifrit, il n’y avait aucuns doutes possibles. Mais cet Ifrit là était obèse, beaucoup plus large que haut. De grosses flammes lui sortaient du nez, de la bouche, des yeux et des oreilles. Même ses ongles étaient en feu.
- Attaque là, lui ordonna Tifa.
Mais il ne bougea pas.
- Tu crois vraiment que je vais m’amuser à attaquer une vieille ? demanda le gros Ifrit d’une forte voix rauque. En plus, tu m’as dérangé en plein petit déjeuné. Ce ne sont pas des choses qui se font jeune demoiselle.
- Sal petit voyou, cria la vieille Shiva de l’autre côté. Si j’avais quelques années de moins, je t’aurais bien donné la raclée de ta vie jeune avorton.
- Il te faudrait beaucoup d’années en moins alors… mami…, répliqua Ifrit.
Shiva s’apprêta à riposté quand Trilcé l’interrompit :
- Très bien mesdemoiselles. Rappeler vos chimères, le teste est terminé.
Les invocations disparurent alors dans un bruit sourd et tout redevint calme.
- Je vous félicite toutes les deux. Vous avez fait du très bon travail. Vous avez un peu de mal à canaliser vos forces et à les contrôler, mais c’était quand même très bien.
- Merci Maitre, dirent les filles avec fierté avant de sortir.
Après avoir passé la porte, elles tombèrent nez à nez avec Séphiros qui était en train d’attendre. Elles firent semblant de ne pas l’avoir vu et se dirigèrent ver Arguei qui lui aussi attendait un peu plus loin.
- Comment ça s’est passé ? demanda-t-il quand il vit les filles arriver.
- Très bien, répondit Yuna.
- C’était facile, ajouta Tifa. Non mais vraiment, tu as vu l’état de ta Shiva ? Mon Ifrit n’aurait eu qu’à éternuer pour qu’elle rende l’âme, dit-elle en riant.
- Pour ça, il aurait fallut qu’il soit moins fainéant, et qu’il arrive à se tourner vers Shiva, répliqua Yuna elle aussi sur le ton de la rigolade.
Tous trois éclatèrent de rire. A ce moment là, Maitre Trilcé sortit de la salle d’examen :
- Les suivants je vous pris, appela-t-elle.
Séphiros et Arguei s’avancèrent devant elle.
- Bonne chance Arguei, dirent les filles à voix basse.
- Merci, répondit Arguei d’une petite voix en rentrant à la suite de Séphiros.
Ils montrèrent leur PDA au professeur et se mirent en place pendant que Trilcé leur faisait le même discours qu’elle avait fait précédemment aux filles, quand elle eut fini, de tout expliquer, elle dit :
- Bon, ne perdons pas de temps et commençons. Essayez de trouver la force que vous avez en vous et concentrez vous bien pour la faire surgir et lui donner forme.
Séphiros se concentra et essayer de faire sortir la force qu’il sentait augmenter en lui. Tout à coup, il fut entouré de flammes. Un puissant chant se fit alors entendre et un oiseau de feu apparut. Arguei fit un pas en arrière voyant es flammes s’approcher dangereusement de lui. Quelques secondes plus tard, l’oiseau disparut aussi subitement qu’il était arrivé. - Bravo ! Extraordinaire ! cria Trilcé en applaudissant. C’est vraiment impressionnant que quelqu’un de votre niveau arrive à faire apparaître un phénix adulte, même si il n’est resté qu’une minute.
Arguei essayait de se concentrer, mais il n’y arrivait pas, et le sourire moqueur sur le visage de Séphiros n’aidait pas. Cependant, une forme flou apparue une seconde avant de disparaître. Maitre Trilcé s’approcha alors d’Arguei.
- Je suis vraiment désolé, dit-elle d’un ton sincère, mais je ne pense pas que vous y arriverez.
- Mon Dieu, on se demande ce qu’il fait ici celui là, dit Séphiros. C’est vraiment une merde ce gamin. Tu devrais rentrer chez toi avant qu’on ne te vire.
Arguei sortit de la salle d’examen les larmes aux yeux et eut juste le temps d’entendre Trilcé crier après Séphiros avant qu’il ne claque la porte. Dans le couloir, il bouscula quelques élèves qui étaient en train d’attendre leur examen, et il ne prit même pas la peine de s’excuser. Sur son passage, tout le monde se demandait ce qui se passait. Personne ne le revit de toute la journée.

_________________

<a href="http://eu.playstation.com/psn/profile/Arguei/"><img src="http://mypsn.eu.playstation.com/psn/profile/Arguei.png" border="0" /></a>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-du-cid.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3. Les premiers tests   

Revenir en haut Aller en bas
 
3. Les premiers tests
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premiers tests GI V5
» [2500] - Premiers tests V8
» Les premiers tests de La Terre du Milieu : L’Ombre du Mordor
» WorldMachine / CXL MapEditor : premiers tests
» Commandant Zakhar Tchernychev du XVIIIe Premiers-nés Vostroyens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du CID :: ~~ Zanarkand ~~ :: L'histoire du CID :: La Genèse du CID-
Sauter vers: