AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1. Le CID : ses origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maitre Arguei
Maitre du Conseil
Maitre du Conseil
avatar

Nombre de messages : 22574
Age : 30
Date d'inscription : 10/06/2006

Feuille de personnage

Nom: Vincent Valentine

Jauge de vie:
45/60  (45/60)

Jauge de force:
2/10  (2/10)

MessageSujet: 1. Le CID : ses origines   Sam 5 Aoû - 14:29

Il y a de cela 80 000 ans, à l'heure où les Wraiths prenaient le contrôle de la Galaxie P-221, deux grands Maitres Jedis pacifiques, Séphiros et Arguei, volaient à travers l’univers à bord de leur puissant croiseur : l’Invincible. Ils étaient à la recherche d’aventures, et ne craignaient aucuns dangers. Ils avaient déjà parcourus une grande partie de la galaxie en quête de reliques anciennes appartenant au passé glorieux mais oublié de leurs ancêtres. Jusqu’à présent, leurs recherches n’avaient pas eu un grand succès n’ayant trouvé que peu de vestige de l’époque de la guerre entre les Galactiques et les Apocalipses. Ils passèrent par de nombreuses planètes, visitèrent de nombreuses lunes, mais ne trouvèrent que des ruines trop endommagées pour révéler quoi que se soit. Un jour, cependant, alors qu’ils visitaient la planète Krolak sur la bordure extérieure de la galaxie, ils tombèrent enfin sur quelque chose qui leur redonna espoir. En effet, c’est là qu’ils rencontrèrent un jeune homme peu commun. Arguei le remarqua immédiatement lorsqu’il entra dans la cantina. Il était assis au bar et buvait une bière corellienne tout en discutant avec une jeune femme qui, pensa Séphiros en la voyant, « était fort charmante ».Lorsque les deux Maîtres passèrent la porte, l’homme se retourna et les jugea du regard. Il dit quelque chose à la jeune femme, et celle-ci alla s’asseoir un peu plus loin. Arguei donna alors un coup de coude à son ami et lui dit dans l’oreille :
- Je ne sais pas pourquoi, mais je pense que cet homme va nous être très utile.

Séphiros acquiesça d’un signe de tête et ils se dirigèrent tous deux vers le bar. Ils se positionnèrent chacun d’un côté de l’homme. Séphiros prit alors la parole :
- On t’offre un verre l’ami ?
- Je veux bien ouais, répondit l’inconnu. Mais je préfère savoir qui m’offre un verre avant de l’accepter.
- Je me nomme Arguei, et voici Séphiros, nous sommes des Jedis. Comment vous nommez vous ?
- Je m’appel Apocalypse. Les Jedis passent rarement par ici. Faut dire, il n’en reste plus beaucoup. Mais vous avez de la chance, vous avez dû tomber sur le seul Jedi de ce coin paumé de la galaxie. Que cherchez-vous ici au juste ? Je pourrais peut être vous aider.
- Nous cherchons des reliques d’anciennes civilisations, dit Arguei.
- Je ne connais pas grand-chose du passé : je regarde toujours vers l’avenir, dit Apocalypse en riant. Mais je sais où vous pourrez peut-être trouver des réponses à vos questions.

Apocalypse indiqua alors aux deux jeunes Maîtres que sur une planète pas très éloignée se trouvée une Cité très prospère et très ancienne.
- A ce que l’on dit, cette Cité renfermerait un pouvoir infini, mais personne jusqu’à présent n’a réussi à le découvrir. Cette Cité est très vieille vous savez, je ne serais pas surpris si vous y trouviez ce que vous cherchez, et bien plus peut être.

Sur ces mots, l’homme se leva et sortit de la cantina.
Arguei et Séphiros restèrent un moment à se regarder, se répétant dans leur tête la phrase que le Jedi venait de dire. Ils décidèrent de suivre ses indications et de se rendre sur cette planète. Le vieux Maître Gaïa, qui les avait formé leur avait un jour parlé de cette puissante Cité, mais avant ce jour, ils pensaient que ce n’était qu’une légende.
Ils ne mirent pas longtemps à atteindre la planète qu’Apocalypse leur avait indiquée. Le spectacle qui leur apparut alors était tout simplement merveilleux. Ils survolaient la surface d’une planète quasiment couverte d’eau. Le temps était claire et les conditions de vole parfaites. Le ciel était d’un bleu éclatant et l’Invincible avançait doucement, l’équipage profitant du merveilleux paysage et de la douceur du climat.
Les deux Maîtres se trouvaient sur le toit du croiseur, spécialement aménagé pour permettre à l’équipage de prendre l’aire quand le vaisseau n’était pas dans l’espace.
- Tu as vu comme ce paysage est magnifique ? demanda Arguei à Séphiros.
- J’aimerais bien qu’on s’installe ici. C’est un vrai paradis, dit Séphiros.

Au moment où Séphiros finissait sa phrase, quatre hommes, plongés dans une discussion qui paraissait passionnante, arrivèrent sur la passerelle du croiseur : c’était Mick, Manchega, Marioz et Xhéma. Ils étaient jeunes et tout comme Arguei et Séphiros portaient un sabre laser à leur ceinture. Quand ils virent les deux Maîtres, ils s’arrêtèrent de parler et se dirigèrent vers eux.
- Alors messieurs, dit l’un des arrivant. On conspire en cachette.

Ils éclatèrent alors tous de rire.
- Tout à fait Mick, répondit Arguei. On se demandait comment on se débarrasserait de vous.

La conversation repartie alors de bon train, fréquemment ponctuée par des éclats de rire. Quelques minutes plus tard, une voix se fit entendre dans le haut parleur :
- Maitre Arguei est demandé à la passerelle de toute urgence.

Arguei et ses compagnons quittèrent sans attendre le toit et se rendirent à la passerelle où le Second les attendait.
- Que se passe-t-il ? demanda alors Séphiros.
- Nous avons localisé une ville construite sur l’eau à 60 km. à l’ouest de notre position, expliqua le Second.
- Parfait dit Arguei, c’est la Cité que nous recherchons. Apocalypse ne nous avait donc pas menti. Mettez le cap sur ces coordonnées.

Le croiseur changea alors de cap et se dirigea vers la ville. Cependant, l’équipage ne connaissait pas les dangers présents sur la planète et le vaisseau volait sans précautions. C’est alors qu’un croiseur Wraith, à quelques lieux de leur position, capta leur signal et prit en chasse l’Invincible sans que l’équipage ne s’en rende compte.
Tout à coup, les capteurs du vaisseau s’affolèrent.
- Qu'est ce que c'est ?!?! dit Arguei, une ogive !

Séphiros ne doutant pas une seconde, prit l'interphone et cria :
- Alerte niveau 5 ! Ici Maître Séphiros, toute la puissance sur les boucliers !
- C'est trop tard ! répondit Arguei, protège-toi !

Le combat commença alors, et l'ogive Wraith toucha le réacteur de maintient de stabilité de l'Invincible. Arguei, secoué par l'impact, prit l'interphone sous le corps immobile de Séphiros.
Mick l'aida à se relever et l'informa des dégâts.
- Ici Arguei, demandons contre-attaque!

Sur ces mots, ils virent un énorme faisceau lumineux sortir de l'aile gauche du vaisseau.
Un tir de plasma suffit pour détruire le croiseur Wraith. Mais Arguei fut alors confronté à un autre problème de taille : le contrôle de l'appareil. En effet, l'Invincible n'était plus stable et Xhéma eu beaucoup de mal à le contrôler. Le vaisseau penchait tantôt à droite tantôt à gauche, jusqu'à se retourner complètement. Arguei et Séphiros le savaient : ils allaient s'écraser...

L'onde de choc provoquée par l'explosion du croiseur ennemi les rattrapa et toucha le vaisseau de plein fouet. Il ne resta bientôt plus que la salle de contrôle de l’Invincible, les autres morceaux étant arrachés et explosés. L’Océan s'approchait rapidement, bien trop rapidement : l'impact allait avoir lieu, c’était inévitable.
- 3...2...1... dit Arguei, Préparez vous au choc !

Le Vaisseau pénétra dans l'océan avec une violence inimaginable, laissant débris et autres pièces métalliques à la surface.
Heureusement, la salle de contrôle était pressurisée et construite avec un alliage suffisamment solide pour résister à la pression de l’eau. Ce qui restait de l'Invincible coulait lentement mais sûrement jusqu'au fond de l'océan. Manchega aida Arguei à se relever.
- Vous allez tous bien? demande Arguei.
- Maître Séphiros est à terre mon commandant ! dit Marioz.
- Occupe-toi de lui et assure-toi qu'il survive. Combien sommes-nous?
- Nous sommes six mon Commandant, sans compter Maître Séphiros, répondit Manchega : Marioz, Mick, Xhéma, Thrawn, Vous et moi même.
- Bien, envoyez un signal de détresse.
- Tout de suite mon Commandant ! répondit Thrawn.

Atlantis, reçut immédiatement le signal et envoya une équipe de sauvetage. Lorsqu’ils arrivèrent, les Alrérans découvrirent les 6 corps des Jedis endormis, faute d oxygène. Aussitôt arrivés, les six survivants, Maître Séphiros ne fut pas retrouvé et on le supposa mort, furent admis à l’infirmerie où ils se reposèrent et reprirent des forces.
- Bonjour, Monsieur ...?
- Maître Arguei, Commandant de l'Invincible. Au nom de tout mon équipage, je vous remercie de nous avoir sauvés. A qui ai-je l'honneur?
- Maître Sin, Seigneur suprême des peuples Alterans. Vous êtes ici sur Atlantis, Cité capitale de la civilisation Alteran. Mon second vous a vu vous battre quelques secondes avant l'impact. Vous avez donc dû faire connaissance avec nos ennemis. En détruisant ce croiseur, vous avez sauvé de nombreuses vies humaines sur le continent. Vous êtes désormais ici chez vous. Vous êtes nos ôtes.
- Maître Sin, votre bonté vous sera récompensée. Mais j'ai perdu de nombreux hommes dans cette bataille, et parmi eux se trouvait Maître Séphiros. C'est une grande perte. Etes vous sur de ne pas avoir retrouvé son corps ? J'aurais aimé qu'on lui rende un dernier hommage.
- Je suis désolé, nous avons tout fouillé et il n'était pas dans les décombres. Les courants sont forts dans cette partie de l'océan. Nous n’avons d’ailleurs trouvé aucun survivant à part vous et cinq autres personnes.

Ainsi, les six survivants furent admis au sein de ce peuple merveilleux. Les mois passaient et le savoir des six invités ne cessait de grandir. Maître Arguei participa même à la fabrication de la machine à remonté le temps avant de la détruire lui même se rendant compte des dangers.
Exactement un an après le crash de l'Invincible, les Wraiths lancèrent un raid contre la Cité. Les six décidèrent alors de prendre les armes avec les Alterans et de défendre la Cité, leur nouvelle maison. Les combats furent violents, détruisant une grande partie d’Atlantis. Les Wraiths étaient très avancés technologiquement, mais les Altérans finirent enfin par triompher, surtout grâce à l’aide d’Arguei et de ses compagnons qui se battaient comme des déments voulant venger la mort de leurs compagnons. Les Wraiths furent repoussés, mais ils n’avaient gagné qu’une bataille dans une guerre qui durerait des années, voir des siècles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forum-du-cid.com
 
1. Le CID : ses origines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche de ses origines(libre)
» [DES ORIGINES DE L'ESCRIME] par Wulfen
» Conseil Suprême - Les origines...
» Revenir à ses origines célestes...
» [Sans nouvelles - à classer le 10/10] Voix pour ma série "Origines"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du CID :: ~~ Zanarkand ~~ :: L'histoire du CID :: Le CID :: Saison 1-
Sauter vers: